#MWC16 – Le native advertising dominera le marché de la publicité numérique d’ici 2020

23 Février 2016

D’après une nouvelle étude présentée par Yahoo et Enders Analysis, les dépenses en native advertising augmenteront de 156% au cours des cinq prochaines années pour atteindre les 13,2 milliards d’euros d’ici 2020.

Mobile World Congress, le 23 février 2016 -  Selon une étude de Yahoo et Enders Analysis, le native advertising pèsera 52% du marché de la publicité digitale display en Europe d’ici 2020. Le rapport “Native Advertising in Europe to 2020” prévoit une forte hausse des dépenses dans ce format dans les cinq prochaines années, et anticipe d’ores et déjà trois trimestres consécutifs de croissance nette dans la publicité display en ligne.

 

Le rapport attribue la raison de ce développement explosif du native advertising au bouleversement profond des comportements des utilisateurs, principalement l’utilisation accrue des smartphones et tablettes pour rechercher et consommer de l’information et du contenu. Résultat : l’essentiel de l’augmentation des dépenses liées au native se fera sur mobile, avec un montant estimé à 8,8 milliards d’euros en Europe à l’horizon 2020, soit presque six fois plus que les 1,5 milliard dépensés en 2015.

Le contenu découvert via les réseaux sociaux sera un facteur majeur de croissance, générant plus de 300% d’augmentation en native advertising sur les réseaux sociaux d’ici 2020, passant ainsi de 2 milliards d’euros d’investissement à 6,3 milliards. Par ailleurs, la forte augmentation de la consommation de vidéos va également conduire à plus que doubler l’investissement dédié aux formats publicitaires vidéo, soit de 2,4 milliards d’euros en 2015 à 5,1 milliards d’ici 2020.

En analysant les données issues des marchés publicitaires en ligne de 19 pays européens, le rapport passe au crible les différents formats de native advertising et les plateformes, y compris le mobile, le social, la vidéo, le display PC et les widgets. Il met en avant les bénéfices du native advertising pour les éditeurs, eux-mêmes convaincus que la création de formats spécifiques est un moyen de distinguer leurs offres. Pour les annonceurs et les agences, c’est un moyen d’obtenir davantage de performance et une meilleure efficacité.

Cette étude souligne également la capacité du native advertising à réduire l’ad-blocking, étant donné sa faible vulnérabilité aux logiciels de blocage publicitaire. Bien que n’étant pas totalement immunisé, le native advertising, de par sa nouveauté, donne au secteur de la publicité une belle opportunité d’établir de nouveaux standards basés sur les préférences des utilisateurs. Si ces derniers y adhèrent, ils auront moins recours à des bloqueurs de publicités.

“La croissance explosive du native advertising est une opportunité de taille pour les annonceurs : son format créatif et facilement mesurable fonctionne très bien sur les petits écrans. C’est une solution évolutive pour les éditeurs qui engendre une expérience plus contextuelle et plus pertinente pour les utilisateurs. Le native advertising convient donc à tout le monde”, déclare Nick Hugh, VP EMEA de Yahoo.

Le native advertising est un format gagnant-gagnant : plus efficace pour les annonceurs, plus rentable pour les éditeurs et plus acceptable pour les utilisateurs. C’est suffisamment rare pour le souligner. Le native ad étant très adapté au mobile, au social et à la vidéo, il bénéficie d’une forte marge de progression qui contribuera pour une très large part à l’augmentation des dépenses en display online”, ajoute Joseph Evans, Digital Media Analyst chez Enders Analysis.

Les principaux chiffres à retenir de cette étude :

  • Les dépenses en native advertising en Europe devraient être multipliées par 2,6 dans les cinq prochaines années, passant de 5,2 milliards d’euros à 13,2 milliards. Cela devrait représenter 52% des dépenses publicitaires display totales en 2020.
  • Les dépenses en native ad sur mobile atteindront 8,8 milliards d’euros en 2020, une augmentation très significative par rapport aux 1,5 milliard d’euros investis en 2015.
  • Les investissements en Native Advertising sur les réseaux sociaux s’élèveront à 6,3 milliards en 2020 contre 2 milliards en 2015.
  • La vidéo in-stream pèsera 5,1 milliards d’euros en 2020 pour 2,4 milliards en 2015.
  • En France, le marché du native advertising atteindra 824 millions d’euros en 2020, alors qu’il était de 343 millions d’euros en 2015.


Pour information, Yahoo possède une plateforme de native advertising : Yahoo Gemini. Cette marketplace unifiée pour le native advertising sur tous les supports, accompagne les annonceurs pour cibler, atteindre et engager des audiences pertinentes et générer des résultats mesurables.

 

Méthodologie 

Le rapport “Native Advertising in Europe in 2020” compile des données marché et des témoignages des principaux responsables médias et agences. Ce rapport analyse le native advertising en Europe, notamment dans les marchés européens clés. Il puise également dans des données complémentaires liées à l’accès internet, au taux de pénétration des appareils et au temps passé sur internet.

Le native advertising se définit comme de la publicité digitale ciblée et intégrée au sein d’un flux media ou social. Sa forme s’apparente à du contenu qui se fond dans le flux éditorial au lieu de s’afficher sur un côté de page ou de s’ouvrir dans une fenêtre pop-up qui se superpose au contenu. 

Les prévisions s’appliquent aux principaux appareils disposant d’une connexion internet, plus particulièrement aux ordinateurs portables et de bureau, aux smartphones et aux tablettes.

Et pour ne rien perdre de l’actualité de Yahoo France, rendez-vous sur notre Tumblr !

 

A propos de Yahoo

Yahoo est un guide dont la mission est d’informer, connecter et divertir ses utilisateurs. En créant des expériences personnalisées pour les utilisateurs, Yahoo leur permet d’être connectés à ce qui est le plus important pour eux, à partir de n’importe quel support, partout dans le monde. Yahoo crée ainsi de la valeur pour les annonceurs en les mettant en relation avec les audiences qui comptent pour eux. Le siège social de Yahoo se trouve à Sunnyvale en Californie et l’entreprise possède des bureaux sur le continent américain, en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique (EMEA) et en Asie-Pacifique (APAC).

 

Les adhérents

Précédent
Suivant
×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre visite et vous assurer une meilleure expérience sur notre site. Pour en savoir plus, cliquez ici.