Karine Rielland Mardirossian, Directrice générale déléguée digital, MEDIA.figaro

14 Mai 2020

Comment avez-vous vécu ce confinement, vous et votre entreprise ?

Deux mois intenses. Une nécessité de faire preuve d’agilité, de s’adapter au mieux au contexte « en essayant » de ne pas subir, et de faire de ces contraintes, une opportunité pour se réinventer.

Un confinement qui a été marqué par le télétravail, une réalité déjà partiellement mise en place au sein de Media.figaro. Le déploiement opérationnel a donc été facilité par un équipement préalable des salariés. Cela n’en reste pas moins une situation tout à fait inédite : par la soudaineté de sa mise en œuvre, par son application à 100% des salariés et aujourd’hui par sa durée.

Depuis 8 semaines, nous avons veillé à faciliter l’adaptation des collaborateurs à cette nouvelle réalité : en mettant en place un réseau social interne où ils partagent conseils et recommandations pour mieux vivre le confinement, en multipliant les sessions de formation pour faire découvrir les différentes expertises de la régie… Les équipes ont également multiplié les occasions informelles d’échange lors de cafés virtuels... Et nous organisons la semaine prochaine une soirée visio « Getty museum challenge » (Pour avoir déjà reçu quelques photos, les équipes ont fait preuve de beaucoup de créativité !)

Une nouvelle étape depuis lundi, une période transitoire, avec une bouffée d’oxygène pour nous tous de retrouver un début de liberté avec toutes les mesures qui s’imposent. A ce stade, Il est important de continuer à insuffler une nouvelle dynamique collective, et de fédérer les collaborateurs autour de nouveaux projets.

Je retiens de ces semaines, une formidable énergie de la part des équipes, une forte volonté d’entraide, malgré des contextes personnels pas toujours simple à gérer.

 

Quelle bonne idée ou initiative avez-vous mis en oeuvre pour votre entreprise pour préparer « la sortie » ?

Nous avons travaillé en mode projet en favorisant la transversalité avec des teams connectées pour proposer des offres de valeurs plus globales. C’est dans ce sens que nous avons travaillé sur notre offre « DEMAIN », pour reconnecter les marques à leurs clients en les aidant à mieux comprendre les enjeux actuels (via pre et post tests).

Cette période a aussi donné lieu à la création d’un nouveau rendez-vous éditorial « Paroles d’agences » diffusé dans Le Figaro Eco et le JDN. Nous offrons une tribune d’expressions aux patrons d’agence qui donnent leurs visions sur l’importance de la communication et du rôle des marques dans les prochains mois.

 

Quel nouveau réflexe pris durant le confinement comptez-vous garder ? 

Sans hésiter : Télétravail et visio-conférence. Ils se sont révélés être d’une grande efficacité même si nous savons à quel point le contact est essentiel. Ce mode de fonctionnement nous permet aussi d’être concentré, de bien gérer les priorités et nous impose une certaine discipline.


Notre rapport au temps a évolué, cela passe par le respect des horaires, la définition d’un ordre du jour, et le respect du temps de parole…Notre côté « latin » peu avoir tendance à déborder…n’est-ce pas ! Cette période nous a également imposé une plus grande transversalité, partage, cela a élargi l’horizon des collaborations.

 

Comment pensez-vous que sera le monde « d’après » ? »

Je n’ai pas de certitudes et ni la prétention de savoir ce que sera « le monde d’après »…J’espère juste que la réalité décrite par Michel Houellebecq ne sera pas tout à fait celle-ci (lettre lue sur France inter) : « Nous ne nous réveillerons pas, après le confinement, dans un nouveau monde, ce sera le même, en un peu pire» mais que nous garderons de cette période une capacité d’écoute et d’entraide.

 

Les adhérents

Précédent
Suivant
×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre visite et vous assurer une meilleure expérience sur notre site. Pour en savoir plus, cliquez ici.