Sophie Poncin, Directrice déléguée, Orange Advertising

14 Mai 2020

Comment avez-vous vécu ce confinement, vous et votre entreprise ?

Revenons sur la nature exceptionnelle de cette crise qui nous a fait prendre conscience de notre extrême fragilité et nous a conduits en quelques jours à bouleverser nos modes de vie et de travail, sans y être préparés. Passé ce choc brutal, nous nous sommes rapidement mobilisés pour mettre en place un plan de continuité d’ activité avec une priorité N°1, la santé et la protection de nos collaborateurs.


En cela, nous avons pu mesurer notre chance d’appartenir à un groupe comme Orange, qui a su faire face à cette crise en protégeant ses collaborateurs tant sur le plan sanitaire que financier. Ainsi, pendant la période de confinement, comme près de 60.0000 salariés dans le groupe, nous avons été en télétravail et non soumis au chômage partiel. Je salue le pilotage exemplaire de cette crise par l’entreprise : son attention aux collaborateurs, l’implication du top management dans la communication interne, mais aussi sa capacité de résilience et d’accompagnement de ses clients dans une période où la connectivité devenait vitale.

Je me suis beaucoup inspirée de cette énergie positive pour adapter notre propre activité à ce contexte avec 3 objectifs :

  • Privilégier l’humain et l’inclusivité dans nos nouveaux modes de collaboration et de communication;
  • Maintenir le lien avec nos clients et adapter nos solutions à leurs besoins;
  • Garder le sourire en toutes circonstances.

 

Quelle bonne idée ou initiative avez-vous mis en oeuvre pour votre entreprise pour préparer « la sortie » ? 

En tant qu’entreprise responsable, nous avons naturellement mis une partie de nos inventaires à disposition des associations impliquées dans la lutte contre le Covid-19, en particulier à celles soutenues par la Fondation Orange (Croix rouge, FHF et AP-HP). Nous maintiendrons ce soutien après le confinement.

Face à l’explosion des usages vidéo observés depuis le début de la crise, nous avons ouvert pour la 1ère fois, avec les équipes d’Orange Divertissement, la possibilité pour une marque d’offrir des films en VOD aux abonnés de la TV d’Orange. Häagen-Dazs a été la 1ère marque séduite par ce dispositif original et nous envisageons d’étendre cette offre au-delà du confinement.

Pour booster la reprise de parole des marques, nous lançons actuellement des offres « Reboot », qui visent à augmenter la visibilité et à générer du trafic en fonction des différentes zones géographique de déconfinement, dans une logique drive-to-store ou drive-to-web.

Par ailleurs, nous profitons de cette période pour avancer sur nos projets structurants comme la TV adressée et les chantiers Data sur lesquels nous allons passer un cap important dès la reprise. En effet, nous allons désormais rendre la data Orange accessible pour nos clients sur tous les DSP, y compris DV360 et, dans les prochaines semaines, la possibilité de l’activer sur Facebook.

Nous abordons également une étape clé de notre projet « Green by Design » avec le démarrage de notre bilan carbone et l’écoute des parties prenantes, ce qui nous permettra dès fin juin de comprendre à la fois notre impact et les attentes du marché en matière d’écoresponsabilité.

 

 Quel nouveau réflexe pris durant le confinement comptez-vous garder   ? 

A titre personnel, le confinement a opéré un recentrage sur la famille avec des moments privilégiés que, j’espère, nous réussirons à maintenir dans l’avenir.

Professionnellement, le contact avec mes équipes et mes clients me manque même si, paradoxalement, nous communiquons peut-être plus aujourd’hui qu’avant. C’est une habitude que nous allons garder (calls hebdomadaires, newsletter interne…).

Cette crise va amener les entreprises à repenser les modes de travail et de collaboration; c’est l’occasion aussi d’y réfléchir pour nos métiers et nous serons attentifs à la façon dont nos clients vont eux-mêmes s’organiser sur ce point pour nous guider dans nos choix futurs.

 

Comment pensez-vous que sera le monde « d’après » ? »

Difficile à dire, beaucoup d’options possibles, il faut faire preuve d’humilité ; cette crise est déjà riche d’enseignements sur notre capacité à nous adapter et le mot « agilité » n’aura jamais été si bien employé…

Face à un marché déjà très affecté et encore plein d’incertitudes, les enjeux à venir seront immenses mais je crois beaucoup à l’intelligence collective, la cohésion et l’anticipation pour créer les conditions de la résilience. Travailler ensemble main dans la main, notamment au sein de nos organisations professionnelles, exemplaires depuis le début de la crise, pour trouver les moyens de rebondir et d’adapter nos modèles.

Cette crise va probablement faire évoluer les modes de consommation et éveiller les consciences en matière de responsabilités. Ces tendances étaient déjà perceptibles avant mais cette reprise économique pourrait notamment être un accélérateur de la transition écologique, souhaitons-le, avec des consommateurs plus exigeants et des marques engagées et responsables. Par conséquent, c’est aussi un enjeu pour le secteur de la communication dans son ensemble qui nous conduira à repenser nos propres modèles pour répondre à ces nouvelles attentes clients.

Les adhérents

Précédent
Suivant
×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre visite et vous assurer une meilleure expérience sur notre site. Pour en savoir plus, cliquez ici.